L’ACIDE HYALURONIQUE CONVIENT-IL A TOUS LES TYPES DE PEAU ?

Le Docteur Barthelemy répond à vos questions les plus fréquentes

Page rédigée par le Docteur Raphaël Barthelemy le 19 octobre 2022

« Docteur, ma peau est-elle d’assez bonne qualité pour faire des injections d’acide hyaluronique ? » Voilà une question qu’il m’arrive d’entendre dans mon cabinet. On pourrait y associer la question suivante : l’acide hyaluronique convient-il à tous les types de peau ? Elements de réponses.

Tout d’abord, petit rappel. L’acide hyaluronique est un composant naturel de notre peau, qui participe à son hydratation. L’acide hyaluronique utilisé en médecine esthétique est un composant de synthèse, qui a les mêmes propriétés que celui présent dans notre peau, à la différence près qu’il se dégrade plus lentement (en effet, l’acide hyaluronique présent dans la peau a une durée de vie de 24h !). Ceci lui permet d’être utilisé en médecine esthétique et d’avoir un effet durable.

L’acide hyaluronique a donc des propriétés hydratantes. Elles sont particulièrement marquées lors de l’injection de skinboosters, dont le but est justement de réhydrater la peau, afin de l’embellir et de lui redonner de l’éclat. Dans ce cas de figure, tous les types de peau peuvent en bénéficier, puisque le principe même est d’améliorer l’état de la peau !

En réalité, la qualité de la peau importe peu en cas d’injection d’acide hyaluronique. Du moins cela ne contre-indique pas l’utilisation que l’on en fait en médecine esthétique, à savoir comblement des rides et restauration des volumes du visage. Dans ce dernier cas de figure, le produit est injecté en profondeur ; le type de peau n’a alors aucune incidence sur le résultat du traitement.

De manière générale, l’acide hyaluronique convient à tous les types de peau : le phototype (peaux claires ou au contraire peaux foncées), le degré de vieillissement (peaux jeunes ou peaux âgées), la présence de cicatrices ou non… tout cela n’influe pas sur la qualité du produit ni sur le résultat du traitement par fillers.

Il existe toutefois certaines exceptions, qui contre-indiquent les injections d’acide hyaluronique ou bien les rendent plus risquées :

  • Les infections cutanées locales (exemple bouton de fièvre, abcès, bouton surinfecté…). Ces infections cutanées interdisent formellement l’injection de produits de comblement, car le risque d’infection du produit est alors majeur. Il est préférable de traiter au préalable l’infection (traitements locaux antiseptiques, antibiotiques ou antiviraux) et d’attendre au moins 15 jours après guérison avant de réaliser une injection ;
  • Les problèmes de peau liés aux maladies auto-immunes (lupus…). Ce n’est alors pas la peau qui pose problème, mais la maladie auto-immune en elle-même, qui majore le risque de complication post-injection, notamment le risque de granulome ;
  • Les problèmes de peau liés à la grossesse. Là encore, ce n’est pas tant la peau que la grossesse qui contre-indique formellement les injections.

Conclusion :

En conclusion, nous pouvons donc dire que oui, l’acide hyaluronique convient à tous types de peau, exception faite des peaux qui sont infectées.

Autres questions fréquemment posées au Dr Barthelemy concernant l’acide hyaluronique

Découvrez ci-dessous les autres questions fréquemment posées au Docteur Raphaël Barthelemy dans le cadre de ses consultations en vue d’un traitement par acide hyaluronique :

Pour en savoir plus sur l’intervention :